Le Liban adhère à l’OHI

Date de publication: 29/01/2021 - 14:17

Le Liban a adhéré à l’Organisation hydrographique internationale. En devenant le 94ème Etat membre, le Liban bénéficiera des ressources et de l’expertise de l’Organisation en vue d’améliorer la sécurité de la navigation et de contribuer au développement de ses activités maritimes.

   Le bureau hydrographique libanais qui a été crée récemment a réalisé des levés dans le port suite à
   l'explosion en août 2020. © Lebanese Navy Hydrographic Service

Le port de Beyrouth est très important pour cet Etat côtier, car il constitue une porte d'entrée stratégique pour le commerce et l'approvisionnement en marchandises. Après l'explosion qui a secoué la capitale le 4 août 2020, le fond marin autour du port a été modifié. Une équipe d'hydrographes libanais a réalisé de nouveaux levés du port en vue de le rouvrir et permettre aux navires transportant des fournitures et des matériaux de reconstruction d'y entrer en toute sécurité.

Le Liban collabore au niveau international sur le thème de l'hydrographie depuis plusieurs années, et travaille en étroite collaboration avec l'Italie sur des questions telles que la formation et l'équipement. En tant que membre à part entière de l'OHI, il pourra étendre cette coopération à d'autres pays et participer activement aux commissions hydrographiques régionales sur des questions d'importance régionale. Il pourra également participer au programme de renforcement des capacités de l'OHI et recevoir une formation pour son personnel. Il contribuera aux discussions sur la normalisation des données maritimes et sur la transition de l'hydrographie vers l'ère numérique.

La connaissance des fonds marins, obtenue grâce aux levés, est le fondement de toutes les activités maritimes. En augmentant sa capacité de levés hydrographiques en mer, le Liban sera en mesure d'accroître l'utilisation de ses eaux territoriales et de sa ZEE pour développer des activités telles que l'extraction de pétrole, de gaz et de gravier. Cependant, les informations hydrographiques ont une grande variété d'applications. Pour développer des projets d'énergie renouvelable marine, les opérateurs ont besoin d'informations relatives à la topographie des fonds marins ou à la force et à la régularité des courants. Les industries comme la pêche et l'aquaculture dépendent également de facteurs environnementaux tels que la température, la salinité et les courants - des informations que les levés hydrographiques détaillés enregistrent.

L'OHI est une organisation intergouvernementale qui a été créée en 1921. Elle veille à ce que toutes les mers, tous les océans et toutes les eaux navigables du monde soient hydrographiés et cartographiés. Elle coordonne les activités des services hydrographiques nationaux et promeut l'uniformité des cartes marines et des documents nautiques. Elle publie les meilleures pratiques en matière de levés hydrographiques, fournit des directives afin d’optimiser l'utilisation des données des levés hydrographiques et développe les capacités hydrographiques de ses Etats membres.


Share this page:

Dernière modification: 29/01/2021 - 14:56